Bien que la préparation du trek se déroule très bien, je tiens d'abord à vous donner des nouvelles de Maxime : Il se porte à merveille ! Sa tumeur était un rare cas, seulement le douzième au Canada. Par chance, elle répond généralement bien aux traitements... et ce fût particulièrement le cas ! Suite à ces traitements de chimiothérapie, la tumeur fût éliminé à 100%. Suite à ces traitements, la radiothérapie fût donc utilisé par mesure préventive durant quatre semaines. Actuellement tout indique qu'il en serait en rémission complète. Dans les prochains mois, un IRM confirmera si oui ou non les cellules cancéreuses sont tous éliminées. Un vrai guerrier ce petit bonhomme ! 

À un peu plus de quatre mois du départ qui est prévu à la dernière semaine de Juillet, la préparation progresse bien. De nombreuses questions doivent se poser lorsqu'on organise un trek de ce genre, en particulier en ce qui concerne le trajet. J'ai passé de nombreuses heures sur Google Earth afin d'identifier les endroits où passer et ceux dont je dois éviter. Est-ce que je dois marcher sur la rive Est ou Ouest de telle rivière ? Me retrouver bloquer 50 kilomètres trop loin alors qu'il aurait fallu traverser avant pourrait avoir de fâcheuses conséquences. Est-ce que la distance entre les deux camps est réaliste ? Ce trek se fera en 20 étapes d'environ 25km à 35km de marche par jour. C'est un défi très engageant physiquement qui demandera une grande dose de persévérance. Pour ceux qui souhaitent connaître plus spécifiquement le trek, la carte ci-dessous permet de visualiser les 20 étapes pour compléter la traversée de l'Islande, de l'extrême Nord à l'extrême Sud.

Au-delà de la planification de l'itinéraire, une préparation physique est nécessaire pour accomplir un défi de cet envergue. Afin de repousser mes propres limites, j'ai eu l'occasion d'essayer un nouveau sport et pratiquer à deux reprises l'escalade de glace cet hiver avec une passionné de glace, mon bon ami Étienne Rancourt. La voie Ti-Cul, dans le parc des Grands Jardins, fût un grand défi qui exigeait une bonne dose d'effort physique, mais également une capacité à aller au-delà des limites de son mental. Malgré une peur des hauteurs, très peu de technique et des avant-bras complètement «pompés», je suis parvenu à atteindre le sommet. Cette journée m'a démontré une fois de plus à quel point une bonne force de mental peut être un outil puissant pour affronter certaines situations difficiles. Développer cette capacité me permettra sans aucun doute d'être prêt à différentes difficultés possibles lors de la traversée de l'Islande. Merci beaucoup mon ami !!

Ensemble, nous avons déjà amassé plus de 2000$ sur un objectif de 6000$ pour la Fondation Rêves d'Enfants. Dernièrement, deux organisations ce sont jointes comme partenaires pour le projet. Tout d'abord, La Ligue de Soccer Sénior de la Manicouagan remettra les profits de son tournoi printanier annuel à la cause. Pour sa part, l'École primaire Mgr. Bélanger de Baie-Comeau organisera avec les élèves une levée de fond à l'école pour afin de contribuer à l'atteinte de l'objectif. Je suis convaincu qu'ensemble, nous pouvons y arriver!

 

J'aimerais remercier du fond du coeur les 48 personnes qui ont jusqu'à présent participé en faisant un don pour la Fondation Rêves d'Enfants. Votre don contribuera directement à la réalisation du rêve d'un enfant dont une maladie peut menacer sa vie. 

d.belandphoto@gmail.com

© 2016-2019 David Béland

Logo par Clara Boo

  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon